DU SNACK CONTENT AU SLOW CONTENT

Agence Rangoon Image Snack Content

À l’ère du digital, tout se sait, se commente, se like, se partage, et ce en temps réel. De nos jours, nous consommons en moyenne 7 fois plus d’informations qu’il y a 4 ans et nous en consommerons 32 fois plus en 2020 ! 

Notre capacité moyenne d’attention actuelle est de 8 secondes contre 12 secondes en 2000, et ne cesse de diminuer. Face à ce nouvel enjeu, les marques ont dû redoubler d’inventivité pour proposer des contenus ludiques et engageants qui se démarquent dans les fils d’actualité.

C’est le cas du snack content, conçu dans le but d’optimiser les flux des réseaux sociaux. Ce dernier prend plusieurs formes : photos, gifs, infographies, vidéos express, etc. Approche mobile-first, au format court et attractif, le snack content permet de capter l’attention et créer de l’engagement auprès des communautés. Mais après un fort engouement pour le snack content, ce dernier est aujourd’hui produit et consommé à profusion. En effet, hyper-sollicités par cette abondance de contenus défilant sous leurs yeux, les consommateurs lassés ont de plus en plus tendance à le zapper.

Selon de nombreux marketeurs, les marques portent une large part de responsabilité dans ce phénomène de surinformation, notamment dû à la hausse de plus de 50% de leur budget « Content » en 2018. De plus, les grandes entreprises mondiales dépensent en moyenne 23% de leurs budgets marketing en création de contenu, et 52% d’entre elles prévoient d’augmenter ces budgets dans les mois à venir. (*Zazzle Media 2018)

Dans ce contexte « d’infobésité » où il devient difficile de discerner le vrai du faux, le nouvel enjeu des marques serait alors de communiquer moins mais mieux, afin de redonner du sens à leurs contenus et de surcroît à leur ligne éditoriale. C’est ce qui a engendré la naissance du Slow Content, qui propose une vision plus raisonnée de la production de contenus. Ce nouveau format consiste à ralentir la diffusion de contenu, privilégiant les formats qualitatifs aux quantitatifs. L’idée est de remettre l’humain au cœur des campagnes digitales, jouer sur l’émotion pour impliquer et créer du lien avec les consommateurs, et ainsi ramener de l’authenticité dans la relation client.

Rangoon encourage fortement ses clients à investir sur des contenus réfléchis et de qualité au sein de stratégies globales de communication 360°, notamment pour les tomates Mutti, les eaux Vichy Célestin, St Yorre, ou encore Rozana, le café Carte Noire, etc.

PARTAGER CET ARTICLE